Heureux comme Alexandra & Geoffrey

09 septembre 2007

BIENVENUE SUR LE BLOG DE NOTRE MARIAGE !

pagedegarde

Pour toutes les photos, vous avez la possibilités de les visionner en taille réelle en double-cliquant dessus

Posté par OZMOZ à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2007

Lever d'une future mariée prête à éclore

DSC00417

Geoffrey & Alexandra pendant le dîner, écoutant les amis chanter pour nous


Un certain 16 juin 2007, alors que 15 jours auparavant je déchiffrais les sites de météo pour avoir la prévision la plus proche possible, Alexandra est debout à 6h du matin et Geoffrey (Oh miracle!!!) fait l'effort d'être debout à 9h!

Eh oui c'est le grand jour pour nous, nous nous marions sous les grands yeux étonnés et perdus de notre petit ange Amandine. Ce jour là, à 6h du matin donc, je me précipite à ma fenêtre scrutant avec bonheur que "le ciel est parmi nous" ou plutôt le soleil!
Quelle belle journée s'annonçait puisque le souci du temps venait de partir en fumée!
Tout doucement je me suis dirigée vers la salle de bain sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller ma petite fille de 2 ans et demi qui ronflait comme un ourson dans mon lit.
Dans la salle d'eau de ma chambre d'hotel, il y avait tout à disposition, sèche-cheveux, crème hydratante, grand miroir, bonne lumière, serviettes en éponge douce, bref une parfaite panoplie pour se faire belle.

A 7h30, mon petit coeur se lève et me réclame son biberon de lait matinal... Encore en peignoire, elle me regarde avec mon masque de beauté comme un extra-terrestre qui débarque et me dit "oh maman, elle est toute verte!"

Après un bon quart d'heure de répis pendant lequel la miss ingurgitait goulument son bib', j'entends "maman". Ni une ni deux, j'envoie un texto à ma frangine pour savoir si elle était réveillée. Dix minutes plus tard, elle me donne le feu vert pour venir lui apporter la puce dans sa chambre... je trépigne d'impatience, j'ai hâte d'aller chez le coiffeur à 9 heures tapantes.

Les filles (ma soeur, notre cousine et la copine de ma soeur)  mariage_alex_geo_094  m'invitent à rentrer dans leur "piaule". Elles ont encore le visage marqué de leur oreiller moelleux et se speedent pour s'habiller à l'arrache et descendre prendre le petit déj'...
Il est tout juste 8 heures, et nous déjeunons toutes les 5 entre nénettes de 2 à 24 ans, en engouffrant copieusement viennoiseries, fruits frais, jus d'orange pressé, yaourt, chocolat chaud, saussices de toulouse et oeufs brouillés. Un petit déjeuner de princesse pour une future mariée qui ne dejeunera pas le midi!

Après quelques éclats de rire nerveux de fi-filles, et mille et unes gourmandises dans le ventre, me voilà laissant ma fille, prête à franchir le seuil de l'hôtel pour le salon de coiffure.

Excitée comme une puce, je traverse deux rues et j'atterit devant le salon : il est 8h45. Personne en vue, évidemment je suis trop en avance. Pendant ce temps, j'entends déjà klaxonner dans les rues, puis dans la rue du coiffeur, et je vois une mariée resplendissante de bonheur qu'on acclamait timidement en cette heure matinale. D'ailleurs, je  me suis demandée comment elle avait fait pour se marier aussi tôt ! Au bout de 10 minutes d'attente,  je vois débarquait en vélo ma coiffeuse attitrée.

Posté par OZMOZ à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

9 heures : Séance de coiffure


photo00

La coiffeuse intriguée me demande si j'ai si mal dormie que ça pour être si matinale. Si elle me connaissait en vrai, elle serait d'autant plus choquée de ma ponctualité, mais que voulez-vous, on se marie qu'une fois et pour une fois, je pouvais bien être en avance!

Lors de l'essai de ma coiffure 15 jours plus tôt, nous avions opté pour un chignon style "banane" avec une coque sur le devant pour donner une impression de hauteur, moi qui ai un tout petit front. Seulement, après coup, nous avions trouvé, ma maman et moi, que la banane n'était pas trop jolie et les arabesques que j'avais demandée n'étaient visibles que sur un côté.
En feuilletant un magazine de mariage, j'avais trouvé la solution à mon problème. On garde l'idée de la coque et du chignon bas pour l'équilibre de la coiffure, mais pour le chignon, on le travaille en boucles entremêlées: une mèche avec laquelle on forme une boucle qui rentre dans une autre mèche en boucle et ainsi de suite.

Arrivée au salon, je confie à ma coiffeuse mon changement d'avis en espérant qu'elle ne soit pas agacée par cette information et qu'elle reste bien concentrée sur ce que je veux... Ma coiffeuse a tout de suite compris (j'avais déchiré la page du magazine pour lui montrer) et malgré la petite taille de la photo, en 1 heure de temps elle réussit à la perfection la coiffure de mes envies!
En parallèle, la manucure était venue spécialement au salon pour moi et me faire une french naturelle.

10 heures, ma coiffeuse peaufine la coiffure avec la laque et insère les épingles en fleurs et en strass, ainsi que le voile. Ma maman vient de franchir le seuil, et regarde le travail de la coiffeuse avec réflexion. Immédiatement, je ne sens plus si sûre de moi, Maman me conseille de relever un peu plus le voile, et me dit "ouai c'est pas mal...ca te plait à toi...?", je réponds timidement "ben oui c'est ce que je voulais...pourquoi ca ne me va pas?", elle rétorque "ah si si si ! bon tu es dans les temps mais vas vite finir de te préparer"

DSC06248

Séances d'essayages robe + coiffure

DSC06249

Coiffure vue de dos, mais qui a changé le jour J

100_1670

Finalement voilà comment fût ma coiffure derrière...


Posté par OZMOZ à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2007

Maquillage et Habillage, que d'émotions!

10h10, je sors du salon de coiffure, le soleil se fait sentir et reflète déjà dans mon voile. Les gens me regardent avec tendresse et curiosité, moi habillée comme tous les jours un voile de mariée sur la tête qui surplombe un chignon travaillé. On sent d'ailleurs dans le regard de certains passants un semblant d'interrogation: "C'est une mariée ou une fille déguisée?". Mais une fois avoir sourit de toute la largeur de ma bouche, on lisait "OUI, c'est sûr elle se marie!".

Je n'avais encore jamais remarqué qu'on pouvait transmettre notre bonheur aux autres même à des inconnus! Et tout à coup, alors qu'aucune contrariété ne pouvait m'atteindre en ce jour merveilleux, les gens me déversaient ce fluide heureux aérien comme une véritable contagion: il manquait plus qu'un remake de "la mélodie du bonheur" en fond sonore!

p1

En sortant de ce salon, traversant la place du Capitol, celle où quelques heures plus tard, je serai sacrée "épouse de Geoffrey"; je flottais dans mes talons comme dans ma tête, sauf que pour cela il n'existait pas de semelles pour revenir sur Terre!

crowneplaza

En arrivant sur le seuil de l'hôtel, ce sentiment de fierté persistait, les gens me regardaient amusés de la situation. Je me suis précipitée dans l'ascenseur comme gênée par cette soi-disante nouvelle notoriété, puis m'apercevant de ma réaction ridicule, je me suis mise à rire nerveusement en me scrutant dans la glace. La sonnerie de l'ascenseur retentie, je fonce à la chambre des nénettes pour savoir comment va Amandine et surtout pour montrer ma coiffure.

Sans surprise, elles ont plébiscité mon choix et ont trouvé que la coiffeuse s'était "gavée"! Je repars de la chambre encore plus excitée et me dirige vers la mienne. Il est temps de passer à l'opération maquillage. Même si j'avais déjà pensé à ce que j'allais me faire et même fait plusieurs fois des essayages de maquillage, le fait de le faire moi même en cet état d'allégresse me faisait douter de moi et même trembler.

Et puis me voilà partie, d'abord une couche de crème hydratante, ensuite une poudre fondante miel doré, puis la pose du fard et de l'ombre, puis la tâche délicate de la pose d'eyeliner, et pour finir une bonne dose de volume pour cils en guise de mascara. La mission accomplie, je réserve à ma soeur la mise en beauté à coups de fard à joue.

mariage_alex_geo_075
Voici mon maquillage !

Un texto pour dire aux nénettes que j'étais maquillée et c'était le moment de m'aider à enfiler la solennelle robe blanche immaculée. Ni une ni deux, les voilà qui débarquent en serviettes blanches de toilette, quasi nues les cheveux et le corps bien empaquettés. Je me suis mise à rire de voir cette impatience réciproque.

Ma petite soeur de 8 ans  ma cadette m'aide tout d'abord à sortir la "majestueuse" de sa housse. Beaucoup de précautions, nous retenons toutes notre souffle comme si nous risquions de la froisser avec notre simple respiration.

J'enfile le jupon et m'arrange pour que la fermeture de l'élastique en scatch ne me gratte pas derrière. Puis la jupe éblouissante en volume, formant mille et un pans de tulle fluide et soyeux.  Les réactions et l'émotion ne tardent pas à se manifester par toutes. On ne se déconcentre pas, et on enfile le bustier scintillant. Je n'oublierai jamais cette belle image de moi, une des premières fois où je me suis sentie sincèrement belle !

DSC06250

Après avoir foulé quelques pas en "mariée", nous nous sommes toutes regardées, et ma soeur m'a sauté dans les bras en s'exclamant "Alex comme tu es belle, ta robe te va à merveille, tu es parfaite!". Moi je m'étais toujours dit que de toutes façons, on dit toujours à une mariée qu'elle est belle, forcément! Mais là c'était différent, nous étions dans les bras l'une de l'autre, je savais qu'elle le pensait et cela suffisait pour m'en convaincre définitivement.

enterrementJF_alex_050507_c_line_003

Ma grand-mère dans sa chambre deux étages plus haut est prévenue que je suis prête. Elle prend le temps de peaufiner sa toilette une dernière fois avant de s'avancer dans la pièce. En me voyant toute vêtue de blanc, elle s'effondre en larmes dans mes bras et avoue ne pas en croire ses yeux, ca y est elle marie sa première petite fille!

Très vite, elle s'épenche sur les pans de ma jupe et tente de les gonfler plus pour un volume plus harmonieux. Que c'est bon de se sentir choyer de la sorte!

Posté par OZMOZ à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2007

La mariée est en avance mais pas pour longtemps ...!

Vite vite les nénettes retournent dans leur chambre en traversant les couloirs avec leurs serviettes autour du buste.
Ma grand mère pris le temps de me regarder une nouvelle fois puis s'échappe. Moi je profite de ces quelques minutes de calme pour téléphoner à mon futur. Je voulais savoir si Geoffrey avait pu acheter les CD audio originaux pour l'église, simplement au cas où notre CD gravé ne passe pas dans le lecteur prévu à l'église.
Mon futur époux semble bien perturbé au téléphone, j'apprend qu'il est en voiture avec un de ses témoins en route pour la fnac.Il n'avait pas oublié! Je lui demande alors comment il se sent, si tout se passe bien... Mais trop préoccupé pour me répondre, il me dit "je te rappelle" et raccroche.

Pendant quelques minutes, je me suis encore observée dans la glace, puis j'ai décidé d'appeler mes témoins à la mairie qui devaient nous rejoindre au Jardin Zen de Toulouse pour les photos. Tout se passe bien pour elle, elles sont en route pour Toulouse mais elles seront plutôt là vers 13h.
Mon future mari me rappelle et me dit que c'était chaud pour retrouver ces vieux titres que nous avions choisi, mais qu'ils avaient  finalement tout trouver. Ouf, le souci de dernière minute est évacué...enfin pas tellement! Geoffrey m'annonce qu'il ne sera pas prêt pour 12h pour la séance photo au jardin et de décaler à 13h. C'est moi la future mariée qui ait le plus d'entretiens à faire et c'est lui qui est en retard sur le planning?! Bon c'est pas grave, comme cela arrange tout le monde, j'appelle le photographe pour décaler le RDV d'une heure. J'appris plus tard que ce dernier avait en fait poireauté 1 heure au jardin... Tant pis c'était un abrutis de toute façon! lol

Vite vite il est 12h40 et Geo arrive à peine devant l'hotel. Je descend le plus rapidement possible sans même prendre le temps de remarquer les regards dirigés sur moi dans les couloirs et le hall. Mes parents sont là, ils reviennent avec leur voiture pour l'occasion "voiture des mariés" toute fraîchement décorée par la fleuriste Maman me donne mon bouquet de la mariée: une belle aumônière de roses blanches et de delphinyums bleu indigo. Lorsque je pris mon aumonière dans la main, j'ai bien cru qu'elle m'emporterait le bras tout entier tellement elle était lourde. Sans exagération, il faisait bien 5 kilos!

Pas le temps de discuter plus, Geo est en double file devant l'hôtel et gêne déjà la circulation, je sors et tente de me faire une place dans notre petite clio noire. Ma robe déborde de tous les côtés dans la voiture et ma mère ne manque pas l'occasion pour faire une photo rigolotte!

DSC02547

Nous voilà enfin devant l'entrée du jardin zen, compans cafferelli, à toulouse. Nous croisons heureusement mes témoins en voiture qui se gare derrière nous. Ouf tout le monde y est et nous sommes en retard de 10 mn... Tant pis, on se speed mais on peut pas trop avec ma robe encombrante.
Nous retrouvons le photographe, un jeunot de même pas trente balais, long comme une canne à sucre, les cheveux soignement attaché en queue de cheval, habillé exclusivement de noir, il semble déjà pas commode.

Sans même nous dire "bonjour", il avance comme une fusée si bien que nous le perdons presque. Cet abrutis n'a pas l'air de savoir ce que c'est que de porter une robe de mariée aussi volumineuse. D'emblée, il nous amène devant un immense rocher d' 1m50 et nous demande de grimper dessus pour faire les premières photos. Je rétorque qu'avec ma robe et mes talons ce n'est pas approprié, d'autant qu'il n'existe pas de prises !
Il insiste brutalement, et nous fait comprendre qu'on a pas notre mot à dire (un abrutis je vous dis!)

enterrementJF_alex_050507_c_line_004

Si tôt perché là dessus, et ce grâce à l'aide de mon amoureux, on voit sans entendre le photographe parler avec nos témoins.Ceux-ci nous font alors un signe de la main et s'éloignent. Nous demandons des explications du haut de notre fouttu rocher de malheur: nous obtenons  "mettez vous comme ca, non vous comme ca, allez on commence, on a pas le temps de discuter!"

Chouette la séance s'avère être une vraie partie de plaisir déjà que c'est fatigant!

colline

bambous

promenade_3

fleurs_roses0002

portrait_baiser

Posté par OZMOZ à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 septembre 2007

Surprise, stressée, attendrie mais surtout arrivée à bon port!

" L'abrutis " nous trimballe dans tout le jardin, jamais content et encore moins souriant, il nous engueule littéralement à chaque fois qu'on respire. Geo commence à marmonner des injures que seuls lui et moi pouvions entendre et me fis mourir de rire... Il était question de le mettre à la flotte au prochain grincement de dents... Mais nous nous souvenions qu'il avait dans les mains son appreil photo avec nos photos et que nous risquons de nous retrouver sans album  au prochain pont! Geo prend sur lui mais ne peut cacher son envie de refaire le portait de "l'Abrutis" façon Picasso!!

portrait_de_nous_2

Après avoir fait quelques photos dans un sous-bois intégré au jardin zen, "l'Abrutis" veut nous prendre sur le pont rouge. enterrementJF_alex_050507_c_line_050Manque de bol, un couple de mariés l'occupe. Nous remarquons immédiatement le professionnalisme de leur photographe qui leur explique tellement plus clairement ce qu'il veut que le nôtre!!! Geo ne se gêne pas d'ailleurs pour le dire haut et fort afin que "l'Abrutis" prenne note de son manque d'intelligibité voire d'intelligence tout court!

Les photos de couple terminées, ouf on peut se détendre... heu disons... 30 secondes chrono! Le temps de prendre encore 2-3 photos avec les copines qui, peu chères, ont très largement patienté. Puis on met mariage_alex_geo_002les voiles direction nos voitures. Si tôt sortis du jardin, j'entends "mais c'est Alex!!! ouh ouh!!! c'est nous!!!" je cherche du regard et OH! Aurélie me saute dessus avec son très récent mari (nous étions 15 jours auparavant à leur mariage)...Quelle surprise de les voir ici, nous devions nous voir à l'Eglise à 16h30! Ils avaient tout bêtement pris un hôtel à côté du jardin zen, je les ai invité donc à nous suivre pour la mairie puisqu'ils sont là. A peine le temps de se dire les commodités habituelles, de rire nerveusement comme deux pimprenelles complètement bimbos en cette circontance de stress pré-mariage, et voilà mon petit Geo qui recommence à pester, cette fois contre moi car nous allons être en retard. Un texto de maman pour savoir ce que nous faisions: tout le monde s'y met, c'est l'horreur, je cris à Chéri "ROULE !!!!" comme si je rentrais dans un taxi pour dire "SUIVEZ LE!"

On arrive au Capitol, évidemment ca bouchonne sur la place, Geo me dit de commencer à sortir et d'aller à l'hôtel le temps qu'il gare la clio. j'ouvre la porte et ARGH!!! Sophie (ma soeur), Natacha (ma cousine), suivi de près par Rebecca (la copine de ma soeur) qui me tombent dessus! Décidément! Faut dire aussi qu'aujourd'hui on peut difficilement me louper, et moi qui plane à 3000 lieux d'allegresse, je calcule personne et me fait surprendre!
Bref, les filles étaient de retour du petit marché du Cap' et rentrait à l'hôtel. En sortant de la voiture, j'entendais déjà des gens parler sur moi, même Sissi n'a jamais eu autant de gentils pia pia pia sur le dos!

J'entre à l'hôtel comme une star parmi les stars puisque c'était la semaine du Marathon des Mots à Toulouse où tous les Grands de ce nom s'étaient donné RDV au Plaza!
J'entre et je découvre mon choupinou, ma chipoune, mon adorable bout de chou habillée comme une mini princesse, couronne de fleurs sur la tête, petite aumonière au poignet, quelques bouclettes de cheveux ornant son doux visage d'ange, un vrai bijoux dans son écrin-hôtel !

DSC02548_bis

Posté par OZMOZ à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14h40, la salle des illustres, nous nous marions légalement

il est 14h20, nous ne sommes pas si en retard finalement, un témoin de Geo arrive à l'hôtel avec sa compagne et son adorable petite de 8 mois, ca commence à me faire drôle de voir tout ce petit monde bien élégant pour nous. Tout est prêt, Mamie est descendue de sa chambre, moi j'espère n'avoir rien oublié et on part... Nous attendons mes beaux parents et mon beau frère. Aux dernières nouvelles, ma belle mère était encore chez son coiffeur, comme si c'était le moment!

DCA15P1ROCA61SI72CAUM4P8ACAHYBKHRCAQNLF59CA45VXB9CAMFD1ZOCADMB2CLCAYOJIQ8CAMYJ2ODCAA6CMERCA54YI5FCAF0FQW1CAZ1W0NPCAGFJHVWCA5CNDC3CA67T322CAY9FG8WCAD2EYUS

Soudain un photographe accompagné d'un monsieur parlant le français avec un accent façon "Général Alcazar" dans Tintin, me demande gentilment si j'accepterai d'être prise en photo dans l'ascenseur avec ce célébre écrivain venu d'Amérique du Sud pour le Marathon des Mots, un certain "Luis Sepúlveda" pour ceux qui ont une culture littéraire internationale. Il a été célébre mondialement par ce roman "Le vieux qui lisait des romans d'amour". Voilà c'est tout ce que je sais. Espérons que la photo en question n'est pas fait l'objet d'un article people là bas! lol En tout cas, avant même d'être marié, mon chéri était quelque peu jaloux et agacé par cette mise en scène sordide...

Geo et moi prenons les devants (logique, c'est nous qui allons à l'abattoire !lol ), suivi par mes parents, et OH mes beaux parents sont là avec leur second fils. Nous traversons la place à pied, nous pénétrons dans le porche où tout le monde se bouscule déjà, non pas pour nous demander des autographes, non, tout simplement parce que tout le monde se marie en même temps avec leurs convives dans les pattes!

Heureusement que nous avions eu l'idée de n'inviter à la mairie que la proche famille et les témoins! Finalement, tout en prenant garde à ce qu'on ne me piétine pas encore ma jolie robe avant même que j'ai pu dire "oui", nous sommes demandés à l'étage. Nous empruntons l'escalier et arrivons sur le palier STOP, photo de "l'abrutis", et nous montons vers STOP, re photo de "l'abrutis"... bon ca y est je peux regarder mes pieds pour pas tomber?!

arriv_e_mairie  arriv_e_escalier_mairie

Ensuite on nous demande gentilment de patienter dans une autre pièce, bon, nous sommes entre nous. "l'Abrutis" en profite pour tirer 2-3 photos de nous avec notre chipoune devant une vieille tapisserie pourrie, puis des photos avec nos parents respectifs, ma grand mère, nos frère et soeur, et Rebecca filme Mamie en train de reprendre le volume de ma robe aussitôt que je suis tournée.

nous_3___la_mairie 

mairie_parents_mari_e   

mairie_mamie

mairie_parents_mari_

La dame revient nous voir pour pénétrer dans une seconde salle plus grande où nous sommes déjà moins seuls.

HPIM0103

Là Geo enterrementJF_alex_050507_c_line_072commence à s'impatienter, regarde sa montre, il manque un de ses témoins qui a appelé une heure auparavant pensant que c'était à Lavaur que nous nous marions !
Amandine n'a pas fait de sieste et à presque 15h, elle tombe de sommeil. on la retrouve dans les bras de mon père, son doudou dans la main et le pouce à la bouche.

La dame revient pour nous diriger votre une 3ème et dernière salle avant le grand saut. Comme à l'abattoire, on va dans différents compartiments avant de tourner une page sur sa vie. In extremis, le témoin de Geo arrive avec sa compagne et ses deux enfants de 5 ans et 14 mois. Les pauvres ont dû courir avec les gamins dans les bras, ils suaient et avaient du mal à parler! Un monsieur nous ouvre les grandes portes, " vous êtes Ivon?" nous lance t il, "heu oui...", "très bien, allez y c'est à vous."


Et là (manquait plus que la marseillaise), nous entamons la sérénade "tra la la " nous tenant la main, avec les parents de enterrementJF_alex_050507_c_line_073chaque côté et nous entrons dans LA SALLE DES ILLUSTRES, véritable merveille, digne d'un mariage de princesse!
les murs chargés en décoration dorée et en fresques colorées de la renaissance, ma grand mère est subjuguée par la beauté des lieux, elle, qui adore la peinture et l'art.

Tout le monde s'assoit, nous nous asseyons aussi. Le monsieur qui nous a fait entrer, nous fait comprendre que seuls les invités ont le privilège de s'asseoir car nous, nous devons rester debout pour écouter le récit des lois et donner notre consentement. Zut je commence déjà à ne plus sentir mes pieds et Geo fait la tête de rester debout.

enterrementJF_alex_050507_c_line_075 enterrementJF_alex_050507_c_line_079 enterrementJF_alex_050507_c_line_080

L'assistante de l'adjointe démarre en criant comme au service militaire la déclinaison de nos états civils et ceux de nos témoins. Nous sommes presque prêt à dire "oui mon général!". Ensuite l'adjointe plus nonchalante prend la parole pour réciter les différents actes législatifs, j'essaye de rester concentrée pour comprendre ce long discours tandis que j'entends Geo respirer comme s'il s'apprêtait à piquer un som'! Je lui donne un petit coup de coude pour le réveiller et lui dit (tout en souriant comme si de rien n'était) "écoute quand même!".
Ensuite viennent les questions tant attendues par chacun, "voulez vous prendre pour époux(se)...blablabla?" et les "OUI" souriants des deux parties.
Le bisou, et tout le monde signe : "l'abrutis" toujours dans nos pattes pour qu'on le regarde en signant et en souriant bien sûr. La photo avec les témoins et hop, on descends.

On se fraye un chemin tant bien que mal dans les marches pour redescendre sur la parvis de la mairie, déjà un bruit sourd se fait entendre... Que se passe-t-il?

enterrementJF_alex_050507_c_line_084

enterrementJF_alex_050507_c_line_086  enterrementJF_alex_050507_c_line_087

enterrementJF_alex_050507_c_line_088

Posté par OZMOZ à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2007

Une surprise insolite nous attends sur la place !

Non mais je rêve où j'entends de la techno? Plus je m'approche de la sortie et plus j'entends des percussions faisant raisonner les murs massifs du somptueux batîment du Capitol. Et comme une entrée triomphale sur la réputée place de Toulouse, je fais face à des magnifiques chars multicolors, des échassiers déguisés, des gens costumés comme au Carnaval de Venise...Comment ai-je pu omettre qu'il y avait un GayPride ce jour là au Capitol.

Emerveillé par cette superbe surprise, je suis prise dans l'engrenage. Une grande banderole défile afin de promouvoir le mariage homo. Amusées de la situation, les copines nous proposent de poser devant la banderole.

P1040660

Après la photo, un groupe nous interpèle. Quel homo ne rêve pas de belle robe blanche de mariée? Très vite, les DragQueen P1040661me demandent si je suis une vraie mariée?! Quelle question! Bien sûr que je ne suis pas travestie! Je me suis donnée du mal à rester le plus naturel possible !
Mais voyant ma réaction, ils se mirent à rire en précisant qu'ils plaisantaient.
Fo-folles comme à leur habitude, ils me saupoudrent des mille et unes paillettes argentées, et mon décolleté-bustier s'illumine au soleil! Puis un autre me prend dans ses bras pour me féliciter frénétiquement et m'embrasse sur la joue de son rouge à lèvre noir (ca c moins top car ca fait des marques noires sur le visage)

P1040663

Ils ont vraiment le don de créer la fantaisie autour d'eux.

P1040664

Qui aurait cru que mon mariage aurait lieu au beau milieu d'une techno parade gay!?et surtout qui peut prétendre avoir des photos aussi insolites de leur mariage? Geo n'ai pas si rassuré que cela mais je comprends pourquoi maintenant quand je vois où la main de l'un d'entre eux était placé. Ils sont coquins, y en même un qui s'était mis à 4 pattes pour regarder mes dessous sous ma robe, je l'ai chopé juste à temps. Non non c'est réservé à mon mari maintenant, vous arrivez trop tard!

c'est bien joli tout ca mais ca ne nous met pas en avance, et nous avoncons dificilement jusque vers l'hôtel qui portant n'est qu'à 10m ! Nous demandons à faire sortir les voitures du garage de l'hôtel.

La voiture de M et Mme IVON Geoffrey est avancée. Nous sommes conduits par mes parents. Notre fille est avec mes beaux parents et ma grand mère. Les filles (ma soeur et les 2 pinprenelles) sont avec mon beau frère qui doit nous suivre. Mes amies Aurélia et Céline conduisent ma voiture, tandis que la voiture de mon mari est pris en main par Ludo le mari de mon amie Aurélie. Tout ce petit monde tente de nous suivre à travers les ruelles pour parvenir à l'Eglise où tout le monde s'impatiente de nous voir!

Posté par OZMOZ à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2007

Tout le monde est là pour nous !

Geoffrey avait pris le temps le matin même de placarder quelques pancartes fléchées "mariage de Alexnadra & Geoffrey" afin que les invités trouvent notre église quelque peu paumée. Nous arrivons sur la place de l'église et nous commentons chacun notre tour dans la voiture les gens que nous retrouvons. "Oh regarde! ils sont tous venus! quel bonheur!"

IMG_0022

enterrementJF_alex_050507_c_line_090

C'est l'heure des "bonjours", mes lèvres vont très vite être séches avec tout ce monde à embrasser! lol

                    

mariage_alex_joe_016
Ludo et Alain avec ma maman 

mariage_alex_joe_017
Mémé Reine, et mes tantes Marie-Claude et Annick avec moi.

mariage_alex_joe_019
Tonton Pierrot fait son gentleman !

mariage_alex_joe_021
Thierry, Christophe, Mémé Reine, mon mari, Ugo, quelles retrouvailles les cousins!

mariage_alex_joe_020
Amandine découvre sa cousine Anaëlle...

mariage_alex_joe_024
...et sa cousine Louna

mariage_alex_joe_018
Lulu fait la connaissance de ma pitchoune

mariage_alex_joe_015
Georges ne manque pas une occasion de me faire mourir de rire!

Le prête nous rappelle à l'ordre en lançant les coches nous avertir de discutailler plus tard.

DSCF5997
Nous invitons nos convives à s'approcher de l'église

mariage_alex_geo_018
Nous attendons que tout le monde rentre dans l'église, je suis pas peu fière avec mon papa!

enterrementJF_alex_050507_c_line_091
Les Témoins à l'église de Geo: ces amis d'enfance Demis et Davy.

enterrementJF_alex_050507_c_line_093
Mes témoins à l'église : ma cousine Ondine et mon cousin Christophe, qui sont eux même cousins entre eux.

enterrementJF_alex_050507_c_line_094
Mon papa et moi pour la grande parade

mariage_alex_geo_023
L'émotion a fait place à ...

DSC00352
...la complicité !

enterrementJF_alex_050507_c_line_096
Mon chéri et sa maman

enterrementJF_alex_050507_c_line_097
Ma maman et mon beau père

ILS ETAIENT PRESENTS:

mariage_alex_geo_020

mariage_alex_geo_021

mariage_alex_geo_027

DSCF5999

enterrementJF_alex_050507_c_line_101

enterrementJF_alex_050507_c_line_102

enterrementJF_alex_050507_c_line_105

Posté par OZMOZ à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2007

La cérémonie réligieuse peut commencer !

Tout le monde a pris place dans la salle, nous sommes bel et bien installés, toujours debouts (grrrr!!!) et tout va pouvoir enfin commencer.

Notre prêtre est vraiment très sympa, nous n'avons pas fait de répétitions au préalable alors attention c'est du DIRECT avec tout ce qu cela comporte! lol

enterrementJF_alex_050507_c_line_099

enterrementJF_alex_050507_c_line_116

Le prêtre a accueillis les invités et convier les témoins à nous rejoindre qu'on ait l'air moins bêtes tous seuls! lol

DSC00359

C'est le moment de faire notre petit spitch devant tout le monde, allez allez, courage! on se lance!

enterrementJF_alex_050507_c_line_110
"Alexandra veux-tu m'épouser?"
Visiblement mon regard en dit long, il me plait de prononcer ces quelques mots timidement!

enterrementJF_alex_050507_c_line_113
"Geoffrey veux-tu m'épouser?"
Je sens son stress jusqu'au fond de ses yeux, moi ca me rassure pas à ce moment précis! lol

100_1622_ret
Notre ange Amandine nous apporte nos alliances avec l'aide de son parrain Greg.

enterrementJF_alex_050507_c_line_117
"Ma petite Amandine, tu me donnes le coussin?"

enterrementJF_alex_050507_c_line_118
Réponse : "NAN!"
"Ma chérie donne à maman s'il te plaît..." Ouf elle m'écoute sans rechigner.

enterrementJF_alex_050507_c_line_119
OUPS, je crois que j'ai trop serré les alliances au fil du coussin,
je voulais tellement qu'Amandine ne puisse pas les enlever...

enterrementJF_alex_050507_c_line_120
Le prête fait une annonce dans la salle "Quelqu'un a un Opinel?"
Il est contraint d'aller dans son presbitère pour couper le lien de nos alliances.
En l'attendant, toute la salle rit de cette situation cocace.
"Ce sont les aléas du Direct mon cher!"
" Tout à fait Thierry!"

DSC00367
Tiens revoilà l'abrutis qui nous prend en photo pour l'échange des alliances

enterrementJF_alex_050507_c_line_129
Le baiser tant attendu signalant la fin de la cérémonie

Posté par OZMOZ à 11:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]